Infirmier de Santé Publique

Forum Algérien dédier aux Etudiants en Soins Infirmier
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les solutés de perfusion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fella Djari
Supermoderateur
Supermoderateur
avatar

Nombre de messages : 176
Age : 22
Localisation : alger
Date d'inscription : 18/04/2016

MessageSujet: Les solutés de perfusion   Mer 25 Mai - 22:51

Les solutés de perfusion : 


1 - Tableau des solutés de perfusion :




2 -Les solutés de perfusions :
Indications :
    Les solutés de perfusion sont des solutions liquidiennes utilisées dans diverses situations :

  • Hydratation.
  • Véhicule pour apport thérapeutique.
  • Correction de troubles électrolytiques et/ou métaboliques.
  • Remplissage pour corriger des troubles hémodynamiques ou hémorragiques.



Catégories des solutés :
    Il y a 2 catégories de solutés :

  • Les cristalloïdes : contiennent des particules de petites tailles (sels minéraux, glucose) qui sortent rapidement des vaisseaux et passe dans le liquide interstitiel. Leur effet est lié à leur osmolalité.




  • Les colloïdes : contiennent des grosses molécules qui restent dans les vaisseaux pendant un certain temps et attirent l'eau des liquides interstitiels. Leur effet est lié à leur pouvoir oncotique, ils permettent donc le remplissage vasculaire.



Concentrations des solutés :
    Les solutés se différencie par la quantité et la taille des molécules dissoutes par rapport au plasma :

  • Hypotoniques : moins de molécules que dans le plasma.
  • Isotoniques : pas de différence avec le plasma.
  • Hypertoniques : plus de molécules que dans le plasma.Hydroxyéthylamidon + chlorure de sodium





Les solutés cristalloïdes :

  • Les cristalloïdes contiennent des particules de petites tailles (sels minéraux, glucose) qui traversent librement la paroi vasculaire pour le secteur interstitiel car ils n'ont pas de protéines.
  • Ils diminuent le pouvoir oncotique en diluant le secteur vasculaire.
  • Ils sont rapidement éliminés par les reins.



Sérum salé isotonique à 0,9 % : sérum physiologique
Propriétés :

  • 9 g de Nacl/L.
  • Osmolarité = 308 mOsm/l : isotonique au plasma.
  • 60% du volume administré en bolus quitte le secteur vasculaire dans les 20 minutes suivant la perfusion.



Indications :

  • Garde veine.
  • Véhicule pour apport thérapeutique.
  • Déshydratation extracellulaire.
  • Corrections des hypovolémies.
  • Traumatismes crâniens.
  • Soluté de première intention dans les arrêts cardiaques.
  • Alcaloses métaboliques hypochlorémiques.
  • Hyponatrémie.
  • Compensation des pertes digestives hautes et basses.
  • Hydratation.



Contre-indications :

  • Insuffisance cardiaque.
  • Rétention hydrosodée : majore la tendance à l'œdème.
  • Hyponatrémie de dilution.





Sérum salé hypertonique à 7,5 %
Propriétés :

  • 75 g de Nacl/L.
  • Pouvoir d'expansion de 200 %.
  • Utilisation limitée de 5 à 7 ml/kg.



Indications :

  • Garde veine.
  • Déshydratation extracellulaire.
  • Corrections des hypovolémies.
  • Traumatismes crâniens.
  • Alcaloses métaboliques hypochlorémiques.
  • Hyponatrémie.
  • Compensation des pertes digestives hautes et basses.



Contre-indications :

  • Insuffisance cardiaque.
  • Rétention hydrosodée : majore la tendance à l'œdème.
  • Hyponatrémie de dilution.



Effets secondaires :

  • Hypernatrémie.
  • Hémolyse.





Sérum glucosé à 2,5 %
Propriétés :

  • 25 g de glucose/L.
  • Hypotonique par rapport au plasma.



Indications :

  • Réhydratation au cours des états hyperosmolaires.
  • Véhicule pour apport thérapeutique lors de compensation de diurèse abondante sans surcharge glucidique.



Contre-indications :

  • Surcharge hydrique.
  • Effet secondaire
  • Polyurie osmotique au glucose.





Sérum glucosé à 5 % :
Propriétés :

  • 50 g de glucose/L.
  • Isotonique par rapport au plasma.



Indications :

  • Garde veine.
  • Réhydratation lorsqu'il existe une perte d'eau supérieure à la perte de chlorure de sodium et autres osmoles.
  • Prévention des déshydratations intra et extracellulaires.
  • Véhicule pour apport thérapeutique en période préopératoire, peropératoire et postopératoire immédiate.
  • Apport calorique.
  • Prophylaxie et traitement de la cétose dans les dénutritions.
  • Insuffisance cardiaque.



Contre-indications :

  • Surcharge hydrique.
  • Tout coma, sauf coma hypoglycémique.
  • Arrêt cardiorespiratoire.
  • Traumatisme crânien.



Effet secondaire :

  • Hyperglycémie.



Sérum glucosé à 10 % :
Propriétés :

  • 100 g de glucose/L.
  • Hypertonique par rapport au plasma.



Indications :

  • Hypoglycémie.
  • Apport calorique glucidique.
  • Diurèse osmotique.
  • Réhydratation lorsqu'il existe une perte d'eau supérieure à la perte de chlorure de sodium et autres osmoles.
  • Prévention des déshydratations intra et extracellulaires.
  • Véhicule pour apport thérapeutique en période préopératoire, peropératoire et postopératoire immédiate.
  • Prophylaxie et traitement de la cétose dans les dénutritions, les diarrhées ou les vomissements.



Contre-indications :

  • Surcharge hydrique.
  • Tout coma, sauf coma hypoglycémique.
  • Arrêt cardiorespiratoire.
  • Traumatisme crânien.



Effet secondaire :

  • Polyurie au glucose.
  • Hyperglycémie.
  • Hypokaliémie.





Sérum glucosé à 30 % :
Propriétés :

  • 300 g de glucose/L.
  • Hypertonique par rapport au plasma.
  • Utilisation limitée à 1 L/j.



Indications :

  • Hypoglycémie sévère voire coma hypoglycémique.
  • Hyperkaliémie menaçante (> 6 mmol/l).
  • Apport calorique glucidique.
  • Réhydratation lorsqu'il existe une perte d'eau supérieure à la perte de chlorure de sodium et autres osmoles.
  • Prévention des déshydratations intra et extracellulaires.
  • Véhicule pour apport thérapeutique en période préopératoire, peropératoire et postopératoire immédiate.
  • Prophylaxie et traitement de la cétose dans les dénutritions, les diarrhées ou les vomissements.



Contre-indications :

  • Surcharge hydrique.
  • Tout coma, sauf coma hypoglycémique.
  • Arrêt cardiorespiratoire.
  • Traumatisme crânien.



Effet secondaire :

  • Polyurie au glucose.
  • Hyperglycémie.
  • Déshydratation.
  • Thrombose veineuse profonde.
  • Hypercapnie par hyperproduction de CO2 chez les patients sous ventilation mécanique et chez les insuffisants respiratoires chroniques.





Bicarbonate de sodium à 1,4 % :
Propriétés :

  • 14 g de bicarbonate de sodium/L.
  • Isotonique par rapport au plasma.
  • Effet tampon immédiat : permet de réguler l'équilibre acido-basique du plasma.
  • Augmentent le pH urinaire et la concentration plasmatique en bicarbonates.



Indications :

  • Correction des acidoses métaboliques.
  • Intoxication par le phénobarbital.
  • Hyperkaliémies.



Contre-indications :

  • Alcalose métabolique.
  • Acidose respiratoire.



Effets secondaires :

  • Alcalose métabolique.
  • Hypokaliémie.
  • Surdosage : alcalose métabolique et dépression respiratoire, hypokaliémie, insuffisance cardiaque, œdème aigu du poumon.





Bicarbonate de sodium à 4,2 % et 8,4 % :
Propriétés :

  • 4,2 % : 42 g de bicarbonate de sodium/L.
  • 8,4 % : 84 g de bicarbonate de sodium/L.
  • Hypertonique par rapport au plasma.
  • Effet tampon immédiat : permet de réguler l'équilibre acido-basique du plasma.
  • Augmentent le pH urinaire et la concentration plasmatique en bicarbonates.



Indications :

  • Correction des acidoses métaboliques.
  • Hyperkaliémie menaçante (> 6 mmol/L).
  • Arrêt cardiocirculatoire.



Contre-indications :

  • Alcalose métabolique.
  • Acidose respiratoire.



Effets secondaires :

  • Alcalose métabolique.
  • Hypokaliémie.
  • Surdosage : alcalose métabolique et dépression respiratoire, hypokaliémie, insuffisance cardiaque, œdème aigu du poumon.





Ringer lactate :
Propriétés :

  • 6 g de Nacl/L.
  • 0,4 g de Kcl/L.
  • 0,4 g de Cacl/L.
  • 3,2 g de lactate de sodium/L.
  • Hypotonique par rapport au plasma.
  • Le lactate est métabolisé par le foie en bicarbonate : effet tampon qui permet de prévenir l'acidose liée à l'élimination rénale du chlore.



Indications :

  • Déshydratations à prédominance extracellulaire.
  • Hypovolémie : soluté de première intention lorsque les pertes sanguines ne dépassent pas 20% de la masse sanguine.
  • Acidose métabolique.



Contre-indications :

  • Insuffisance cardiaque.
  • Hyperhydratation à prédominance extra-cellulaire.
  • Hyponatrémie, hyperkaliémie, hypercalcémie.
  • Alcalose métabolique.
  • Syndrome œdémateux.



Effet secondaire :

  • Alcalose métabolique.





Mannitol :
Propriété :

  • Produit une diurèse osmotique : glucide pratiquement non métabolisable qui est éliminée par les glomérules rénaux et n'est pas absorbé au niveau des tubules, ce qui entraîne une élimination obligatoire d'une certaine quantité d'eau.



Indications :

  • Hypertension intracrânienne, œdème cérébral.
  • Hypertension intraoculaire : crise de glaucome.
  • Diurèse osmotique lors d'intoxications médicamenteuses.



Contre-indications :

  • Hyperosmolarité plasmatique préexistante.
  • Déshydratation à prédominance intracellulaire.
  • Insuffisance cardiaque.
  • Œdème pulmonaire.



Effets secondaires :

  • Risque de déséquilibre hydroélectrolytique.
  • Déshydratation.
  • Risque de nausées, vomissements, céphalées, vertiges, tachycardies.





3 - Les solutés colloïdes :

  • Les colloïdes contiennent des grosses molécules qui restent dans les vaisseaux pendant un certain temps et attirent l'eau des liquides interstitiels.
  • Ceux sont des solutions hypertoniques par rapport au plasma.
  • Ils ont un fort pouvoir d'expansion volémique avec une efficacité prolongée.



Les gélatines : Plasmion - Gélofusine :
Propriétés :

  • Polypeptides d'origine bovine : de moins en moins utilisés bien que sûres vis-à-vis du risque de transmission de l’encéphalopathie spongiforme bovine.
  • Pouvoir d'expansion = 0,8 à 1 :
  • Pour 500 ml de solutions perfusés il y aura 80 à 100% d'augmentation de volume plasmatique soit 400 à 500 ml d'augmentation de volume plasmatique.
  • Durée d'action : 4 à 6 heures.



Indications :

  • Défaillance circulatoire aiguë :
  • Choc hypovolémique : par hémorragie, déshydratation, fuite capillaire, brûlure.
  • Choc vasoplégique : origine traumatique, opératoire, septique, toxique.



Contre-indications :

  • Allergie connue.
  • Hyperhydratation à prédominance extracellulaire.
  • Hyperkaliémie.
  • Alcalose métabolique.
  • Troubles de l'hémostase.



Effet secondaire :

  • Rares réactions allergique.





Voluven :
Propriétés :

  • 60 g d'hydroxyéthylamidon/L.
  • 9 g de Nacl/L.
  • Polypeptide d’origine végétale.
  • Pouvoir d'expansion de 1 :
  • Pour 500 ml de solutions perfusés il y aura 100% d'augmentation de volume plasmatique soit 500 ml d'augmentation de volume plasmatique.
  • Durée d'action : 3 à 6 heures.
  • Utilisation limité à 33 ml/kg/j.



Indication :

  • Défaillance circulatoire aiguë :
  • Choc hypovolémique : par hémorragie, déshydratation, fuite capillaire, brûlure.
  • Choc vasoplégique : origine traumatique, opératoire, septique, toxique.



Contre-indications :

  • Allergie connue.
  • Surcharge circulatoire.
  • Insuffisance rénale dialysée.
  • Troubles de l'hémostase.



Effet secondaire :

  • Réactions anaphylactiques.





Hestéril - Héafusine 6 % :



  • 60 g d'hydroxyéthylamidon/L.
  • 9 g de Nacl/L.
  • Pouvoir d'expansion de 1,3 :
  • Pour 500 ml de solutions perfusés il y aura 100% d'augmentation de volume plasmatique soit 650 ml d'augmentation de volume plasmatique.
  • Durée d'action : 3 à 6 heures.
  • Utilisation limité à 33 ml/kg/j.



Indication :

  • Défaillance circulatoire aiguë :
  • Choc hypovolémique : par hémorragie, déshydratation, fuite capillaire, brûlure.
  • Choc vasoplégique : origine traumatique, opératoire, septique, toxique.



Contre-indications :

  • Allergie connue.
  • Surcharge circulatoire.
  • Insuffisance rénale dialysée.
  • Troubles de l'hémostase.



Effet secondaire :

  • Réactions anaphylactiques.





Héafusine 10 %
Propriétés :

  • 100 g d'hydroxyéthylamidon/L.
  • 9 g de Nacl/L.
  • Pouvoir d'expansion de 1,5 :
  • Pour 500 ml de solutions perfusés il y aura 100% d'augmentation de volume plasmatique soit 750 ml d'augmentation de volume plasmatique.
  • Durée d'action : 3 à 6 heures.
  • Utilisation limité à 20 ml/kg/j.



Indication :

  • Défaillance circulatoire aiguë :
  • Choc hypovolémique : par hémorragie, déshydratation, fuite capillaire, brûlure.
  • Choc vasoplégique : origine traumatique, opératoire, septique, toxique.



Contre-indications :

  • Allergie connue.
  • Surcharge circulatoire.
  • Insuffisance rénale dialysée.
  • Troubles de l'hémostase.



Effet secondaire :

  • Réactions anaphylactiques.





HyperHès :
Propriétés

  • 60 g d'hydroxyéthylamidon/L.
  • 72 g de Nacl/L.
  • S'administre sous forme d'un bolus de 4ml/kg en 2 à 5 minutes.



Indication

  • Hypovolémie avec état de choc : remplissage en petits volumes



Contre-indications

  • Allergie connue.
  • Surcharge circulatoire.
  • Insuffisance rénale dialysée.
  • Troubles de l'hémostase.
  • Insuffisance cardiaque congestive décompensée, hépatique, rénale.



Effets secondaires

  • Réactions anaphylactiques.
  • Œdème pulmonaire.
  • Risque hémorragique en cas de remplissage brutal.





Albumine


Propriétés

  • Colloïde naturel physiologique.
  • Retient l'eau dans le secteur vasculaire.
  • Durée d'action de 6 à 8 heures.



Indication

  • Restauration et maintien du volume de sang circulant lorsqu'un déficit volumique a été établi.



Contre-indications

  • Allergie connue.
  • Surcharge circulatoire.
  • Insuffisance rénale dialysée.
  • Troubles de l'hémostase.



Effets secondaires :

  • Bouffées vasomotrices, urticaire, fièvre, nausées.
  • Surveillances :
  • Albuminémie : < 20 g/L.
  • Protidémie : < 35 g/L.


Revenir en haut Aller en bas
 
Les solutés de perfusion
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Soluté isotonique de glucose
» Sang à perfusion
» 60ème perfusion tysabri et positive au virus JC...
» Perfusion sur membre isolé.
» Ce que je redouter et arriver :-(

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Infirmier de Santé Publique  :: Espace des étudiant infirmier :: Cour et support théorique :: SEMESTRE 2 :: pharmacie-
Sauter vers: