Infirmier de Santé Publique

Forum Algérien dédier aux Etudiants en Soins Infirmier
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Analgésique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
boukhari khadidja
Supermoderateur
Supermoderateur


Nombre de messages : 26
Age : 22
Localisation : alger
Date d'inscription : 20/04/2016

MessageSujet: Analgésique   Ven 27 Mai - 19:51


Analgésiques

Les anlagésiques sont les médicaments utilisés pour le soulagement des douleurs. Il existe des analgésiques puissants, les analgésiques narcotiques.

Les agonistes des opiacés (analgésiques narcotiques)


Bien qu’on l’utilise encore, le terme narcotique est désuet car il faisait originalement référence aux médicaments qui provoquaient le sommeil.
Les agonistes des opiacés représentent un groupe de médicaments naturels semi-synthétiques qui ont la capacité de soulager la douleur intense sans perte de conscience.

photo © 2006 Michele Di Trani | more info

Indications

Soulager la douleur d’intensité modérée à sévère.

Mécanismes d’action

Les dommages aux tissus suite à une blessure ou une infection entraînent la production de médiateurs chimiques qui agissent sur les terminaisons nerveuses. Le signal qui est émis se rend au cerveau où les cellules cérébrales l’interprètent comme une douleur. Normalement, le signal de la douleur se transmet d’une cellule cérébrale à l’autre. Les narcotiques se fixent aux récepteurs d’opiacés des cellules cérébrales et bloquent la transmission des signaux douloureux dans le cerveau et la moelle épinière.



Effets secondaires


Dépression respiratoire
Constipation
Somnolence, étourdissements
Nausées, vomissements
Rétention urinaire (spasmes urétéraux et vésicaux)
Réactions allergiques

Noms


Codéine (Phosphate de codéine)
Morphine (Sulfate de morphine)
Dilaudid (Hydromorphone)
Demerol (Mépéridine)
Fentanyl (Duragésic)
Empracet (association d’Atasol et de Codeine)









Soins infirmiers

Évaluer la douleur en tenant compte de sa qualité, de son intensité, de son temps d’apparition, de son site et de son degré de soulagement. (PQRST)
Enregistrer dans le cahier à narcotiques et faire contresigner si destruction
Prendre les précautions pour la sécurité du patient, lui conseiller de demander de l’aide s’il se sent étourdi, mettre la cloche d’appel à portée, lever les ridelles PRN.
Surveiller les S.V. avant et après l’administration en surveillant particulièrement la respiration au PIC d’action surtout lors des premières doses ou aux changements de dosage.
Aviser rapidement si fréquence respiratoire ≤ à 8/min et ou modification de l’état de conscience. Par exemple, si le client se réveille très difficilement.
Surveiller les effets secondaires dus à l’usage des narcotiques, par exemple, la constipation, les nausées et les vomissements.
Observer les indicateurs comportementaux de la douleur : gémissement, grimaces, serrement de dents, tension musculaire, mouvements de friction rythmique, réduction de la conversation, refus de se mobiliser, pleurs…
Expliquer à la personne que la psychodépendance ne peut se produire qu’après une période de 3 à 6 semaines d’usage continu.
L’antidote aux opiacés est le Narcan (Naloxone)
Pics d’actions des analgésiques agonistes des opiacés

Morphine I.M. ou S.C. (30 À 60 MIN)
Codéine, Mépéridine, Hydromorphone I.M. ou S.C (45 min)







Les analgésiques non-narcotiques


Indications


Abolir ou atténuer les douleurs faibles à modérées.


Mécanismes d’action


Les analgésiques non-narcotiques bloquent la production des médiateurs chimiques (les prostaglandines) et empêchent la stimulation des terminaisons nerveuses de façon qu’aucun signal douloureux ne soit transmit au cerveau. De plus, ils agissent sur le centre thermorégulateur de l’hypothalamus pour abaisser la fièvre.

Effets secondaires

G.I. : Nausées, vomissements, douleurs d’estomac, brûlements d’estomac (aspirine), saignements gastro-intestinaux
Risques de toxicité hépatique et rénale si surdosage.
Réaction allergique
Soins infirmiers

Évaluer la douleur en tenant compte de sa qualité, de son intensité, de son temps d’apparition et de son site. (PQRST)
Surveiller les S.V. particulièrement la température
Conseiller de suivre scrupuleusement la posologie sans dépasser la dose limite (risque de toxicité pour certains)
Conseiller de consulter un professionnel de la santé si T 39.5 ou douleur ne diminue pas avec dose recommandée ou persiste plus de trois jours.
Noms

Aspirine (Acide acétylsalicylique) (L’entrophen est de l’aspirine enrobée)
Atasol (Acétaminophène)
Motrin, Advil (Ibuprophène)
Revenir en haut Aller en bas
kara hanane
modérateur
modérateur


Nombre de messages : 18
Age : 21
Localisation : alger
Date d'inscription : 25/04/2016

MessageSujet: Re: Analgésique   Dim 29 Mai - 15:45

merci pour les informations
Revenir en haut Aller en bas
 
Analgésique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Infirmier de Santé Publique  :: Forum généraux :: Présentation des membre-
Sauter vers: