Infirmier de Santé Publique

Forum Algérien dédier aux Etudiants en Soins Infirmier
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le drain thoracique : le drainage pleural

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fella Djari
Supermoderateur
Supermoderateur
avatar

Nombre de messages : 176
Age : 22
Localisation : alger
Date d'inscription : 18/04/2016

MessageSujet: Le drain thoracique : le drainage pleural   Ven 27 Mai - 18:26

Le drain thoracique : le drainage pleural 


Définition :
    Le drain thoracique ou drainage pleural est l'introduction d'un drain dans l'espace pleural pour évacuer tout épanchement gazeux (pneumothorax), hémorragique (hémothorax) ou liquidien (pleurésie), ce qui permet de rétablir une pression négative dans la cavité pleurale pour ramener la surface du poumon à la paroi thoracique.
Cadre législatif :

  • Pose relevant d'un acte médical, rôle infirmier de collaboration : art. R.4311-10 décret 2004-802 du 29/07/2004.
  • Surveillance relevant du rôle propre infirmier : art. R. 4311-5 décret 2004-802 du 29/07/2004.





Indications :

  • Epanchement dans la cavité pleurale :
  • Pneumothorax : épanchement gazeux dans la cavité pleurale.
  • Hémothorax : épanchement hémorragique dans la cavité pleurale.
  • Pleurésie : épanchement liquidien dans la cavité pleurale.
  • Pyothorax : épanchement purulent dans la cavité pleurale.
  • Chylothorax : épanchement de chyle (lymphe essentiellement issue du tube digestif) dans la cavité pleurale.
  • Chirurgie thoracique.




Matériel :

  • Matériel pour la pose du drain thoracique :
  • Cathéter pleural ou drain pleural de type et de diamètre selon prescription :
  • Drain de Monaldi ou Nelaton : charrière de 14 à 20.
  • Drain de Monod : charrière de 25 à 36.
  • Drain de Joly avec mandrin incorporé : charrière de 10 à 32.
  • Système d'aspiration :
  • Système d'aspiration à usage unique



 Soupape de Jeanneret


  • Tuyau stérile.
  • Raccord biconique stérile.
  • Manomètre de contrôle de niveau d'aspiration.
  • Source d'aspiration.
  • Champ fenêtré stérile.
  • Champ de table stérile.
  • Bistouri stérile.
  • Fil de suture non résorbable.
  • Compresses stériles.
  • Produits pour l’antisepsie :
  • Respecter les mêmes gammes de produit : polyvidone iodée ou chlorexidine.
  • Savon antiseptique.
  • Sérum physiologique ou eau stérile.
  • Antiseptique dermique.
  • Seringues stériles de 10 ml.
  • Seringue de 60 ml à gros embout.
  • Eau distillée stérile.
  • 2 pinces Kocher (clamp).
  • Pince à traire.
  • Pansement.
  • Bandes adhésives.


  • Matériel pour l'anesthésie locale :
  • Anesthésique local : lidocaïne 1% (Xylocaïne®).
  • Seringue de 10 mL.
  • Aiguille pompeuse (rose : 18 Gauge).
  • Aiguille intramusculaire (noir : 22 Gauge ; verte : 21 Gauge).


  • Matériel pour l'habillage :
  • Tenue du médecin :
  • Casaque stérile.
  • Gants stériles à usage unique.
  • Bavette.
  • Charlotte.
  • Tenue de l'infirmier :
  • Bavette.
  • Charlotte.
  • Gants non stériles à usage unique.


  • Matériel divers :
  • Tondeuse.
  • Réniforme (haricot).
  • Sac à élimination des déchets papier et matériel non contaminé.
  • Sac à élimination des déchets d'activités de soins à risques infectieux.
  • Conteneur à déchets contaminés piquants et tranchants.
  • Désinfectant de surface et chiffonnette.
  • Nécessaire à l'hygiène des mains.



Réalisation du soin :
Installation :

  • Prévenir le patient, lui expliquer le processus du soin et ces objectifs.
  • Installer le patient:
  • Position demi-assise, bras en abduction : site d'introduction du drain sur la ligne axillaire moyenne : épanchement gazeux.
  • Décubitus dorsal : site d'introduction du drain sur la ligne médioclaviculaire : épanchement liquidien.
  • Effectuer un lavage simple des mains ou effectuer un traitement hygiénique des mains par frictions avec une solution hydro-alcoolique : hygiène des mains.
  • Installer le matériel après vérification des dates de péremptions et de  l'intégrité des emballages.
  • Installation sur une surface propre et désinfectée au préalable.
  • Installer les poubelles de tri des déchets au pied du lit du patient.
  • Respecter le triangle d'hygiène, de sécurité et d'ergonomie : Propre (matériel) – Patient – Sale (poubelles).
  • S’habiller (bavette, charlotte).
  • Si besoin, dépiler la zone à perfuser avec une tondeuse ou aux ciseaux, ne pas raser.

La dépilation doit toujours être réalisée dans le sens du poils pour éviter les folliculites.

  • Effectuer un lavage simple des mains ou effectuer un traitement hygiénique des mains par frictions avec une solution hydro-alcoolique : hygiène des mains.
  • Ouvrir aseptiquement les paquets de compresses et les imbiber avec le savon antiseptique (mettre un peu de sérum ou eau sur le savon antiseptique afin de le diluer), le sérum physiologique, l’antiseptique dermique, laisser un paquet de compresses sèches.

Aide à la réalisation :


  • Seconde antisepsie avec l'antiseptique dermique réaliser par l'opérateur.
  • Anesthésie locale.
  • Installation du champ fenêtré.
  • Incision au bistouri.
  • Introduction du trocart puis retrait du mandrin pour monter le drain.
  • Clampage du drain après retrait du trocart.
  • Raccorder le drain au système de drainage de façon stérile : manipulation avec des compresses stériles imbibées d'antiseptique.
  • Fixation du cathéter à la peau (suture) et ajout d'un fil de rappel qui permettra de rapprocher les berges cutanées lors de l'ablation du drain.
  • Réglage du débit de l'aspiration selon prescription:
  • 10 cmH2O : enfant prématuré, nouveau-né, nourrisson de 4 à 10 kg.
  • 15 cmH2O : enfant de 10 à 20 kg.
  • 20 cmH2O : enfant > 20 kg et adulte.
  • La force d'aspiration dépend :
  • Système Pleur-Evac® :
  • Système Pleur-Evac® équipé d'un réglage d'aspiration.
  • Système Pleur-Evac® avec niveau d'eauDANS LA CHAMBRE de contrôle d'aspiration (20 cm d'eau permet une aspiration à 20 cmH2O).
  • Soupape de Jeanneret : profondeur de la tige graduée immergée dans le cylindre.
  • Réalisation du pansement :
  • Enroulement de compresses stériles autour du drain pour assurer une étanchéité.
  • Pansement stérile, renforcement avec bandes adhésive.


  • Eliminer les déchets contaminés et désinfecter le matériel utilisé ainsi que le plan de travail.
  • Effectuer un lavage simple des mains ou effectuer un traitement hygiénique des mains par frictions avec une solution hydro-alcoolique : hygiène des mains.
  • Faire prescrire une radiographie pulmonaire pour vérifier la position du drain.
  • Transmission : site de ponction, réaction du patient, accidents, complications.



Risques et complications :
Lors de la pose :

  • Malaise vagal.
  • Douleur.
  • Hémorragie : lésion de l'artère intercostale.
  • Perforation d'un organe : poumon, foie, rate.
  • Embolie gazeuse.

Lors du drainage :

  • Hypotension : drainage trop rapide.
  • Œdème pulmonaire : réexpansion brutale du poumon.
  • Déconnexion du drain :
  • Clamper.
  • Changer le système d'aspiration, raccords, tuyaux.
  • Ablation accidentelle du drain :
  • Tirer sur le fil de rappel pour rapprocher les berges cutanées.
  • Faire un pansement compressif.
  • Prévenir le médecin.



Surveillances et évaluations :
Durant la pose :

  • Evaluation de l'état clinique du patient : malaise, état de choc.
  • Surveillance de la fonction respiratoire : fréquence, amplitude, saturation en oxygène, couleur des téguments.
  • Surveillance de la fonction cardio-circulatoire : pression artérielle, fréquence cardiaque, couleur et chaleur des téguments.
  • Surveillance de la douleur.

Durant le drainage :
Installation du patient

  • Faciliter le drainage, l'expectoration et améliorer la fonction respiratoire : position demi-assise. Décubitus dorsal chez les patients intubés et/ou inconscients.
  • Respect de l'alignement corporel.

Quantité, aspect du liquide pleural recueilli

  • Hémorragique, purulent, clair.
  • Faire un bilan entrées/sorties : compenser les pertes.
  • Débit >200 ml/h : avertir le médecin.

Surveillance de la fonction respiratoire

  • Symétrie de l'auscultation des champs pulmonaires.
  • Fréquence, amplitude et symétrie des mouvements thoraciques.
  • Gazométrie artérielle.
  • Radiographie pulmonaire.

Système de drainage

  • Etat cutané au niveau du site d'insertion du drain.
  • Etanchéité des connexions.
  • Intégrité des tuyaux avec l'absence de coudure ou de parties collabées.
  • Maintien du système de drainage en position déclive par rapport au patient.
  • Pente régulière de la tubulure reliant le drain au système de drainage : l'accumulation de liquide dans le bas-fond d'une boucle entrave l'écoulement.
  • Traire le drain toutes les 6 heures pour faciliter la progression d'éventuels caillots ou dépôts de fibrine.
  • Perméabilité du système de drainage : oscillation de la colonne d'eau :
  • En ventilation spontanée : le niveau monte à l'inspiration et redescend à l'expiration.
  • En ventilation artificielle : le niveau descend à l'inspiration et monte à l'expiration.
  • Absence ou présence de bullage : phénomène normal tant que le poumon n'est pas revenu à la paroi thoracique : signe de présence gazeux.
  • Niveau de dépression prescrit.
  • La force d'aspiration dépend pour :
  • Système Pleur-Evac® :
  • Système Pleur-Evac® équipé d'un réglage d'aspiration.
  • Système Pleur-Evac® avec niveau d'eauDANS LA CHAMBRE de contrôle d'aspiration (20 cm d'eau permet une aspiration à 20 cmH2O).
  • Soupape de Jeanneret : profondeur de la tige graduée immergée dans le cylindre.

Précautions particulières

  • Ne jamais clamper un drain qui bulle.
  • Ne jamais clamper un drain si le patient est ventilé en pression positive.
  • Ne jamais mettre en aspiration un drain d'un malade opéré d'une pneumonectomie.
  • En cas de transport, remplacer éventuellement le système par une valve antiretour de Heimlich.


Revenir en haut Aller en bas
 
Le drain thoracique : le drainage pleural
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le drain...
» Drain jusque quel age ?
» Cage thoracique (Épine dorsale?)
» TOS (Syndrome du défilé thoracique) et CCSVI.
» POSE DE DRAIN,???

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Infirmier de Santé Publique  :: soins infirmier-
Sauter vers: