Infirmier de Santé Publique

Forum Algérien dédier aux Etudiants en Soins Infirmier
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 soins infirmiers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
yahia mahammed samira
Supermoderateur
Supermoderateur


Nombre de messages : 21
Age : 20
Localisation : alger
Date d'inscription : 18/04/2016

MessageSujet: soins infirmiers   Jeu 28 Avr - 18:06

L'injection lente par dispositif intraveineux
Définition
Indication
Matériel
Réalisation du soin
Risque et complication
Surveillances et évaluations
________________________________________

Définition
L'injection lente par dispositif intraveineux (injection intra-tuyaux) est l'administration d'un produit médicamenteux présenté sous forme injectable par la voie d'un dispositif intraveineux déjà posé (cathéter).
Cadre législatif
• Soin infirmier sur prescription médicale : art. R.4311-7 décret 2004-802 du 29/07/2004.

Indication
• Nécessité d'une action rapide.

Matériel
• Produit à injecter.
• Présentation du produit :
• Seringue stérile de 1 mL à 20 mL en fonction de la quantité du produit à injecter.
• Poche pour perfusion avec tubulure.
• Bouchon stérile pour site d'injection (robinet).
• Compresses stériles.
• Antiseptique.
• Réniforme (haricot).
• Sac à élimination des déchets.
• Conteneur à déchets contaminés piquants et tranchants.
• Désinfectant de surface et chiffonnette.
• Nécessaire à l'hygiène des mains.

Réalisation du soin
La manipulation de la ligne de perfusion, du robinet ou d'une rampe de perfusion se fait toujours avec des compresses stériles imbibées d’antiseptique puisque les antiseptiques diminuent la colonisation des embases du cathéter : une dessous pour tenir le dispositif, une autre pour tourner le robinet et manipuler les bouchons.1
1Recommandations pour la pratique clinique “Prévention des infections liées aux cathéters veineux périphériques”, SFHH – HAS, novembre 2005. (R 36)
La manipulation de la ligne de perfusion, du robinet ou d'une rampe de perfusion se fait toujours après un lavage antiseptique des mains.2
2(article 86, 100 recommandations pour la surveillance et la prévention des infections nosocomiales, Ministère de l'Emploi et de la Solidarité. Secrétariat d'Etat à la Santé et à l'action sociale Comité Technique des Infections Nosocomiales - 2ème édition, 1999)

• Vérifier la prescription médicale.
• Vérifier la compatibilité du traitement à injecter et le traitement en cours d'administration par la perfusion.
• Préparer en respectant les règles de préparation, le produit à injecter dans une poche pour perfusion ou dans une seringue.
• Prévenir le patient du soin.
• Effectuer un lavage simple des mains ou effectuer un traitement hygiénique des mains par frictions avec une solution hydro-alcoolique : hygiène des mains.
• Installer le matériel après vérification des dates de péremptions et de l'intégrité des emballages.
• Installation sur une surface propre et désinfectée au préalable.
• Installer le réniforme loin du matériel propre.
• Respecter le triangle d'hygiène, de sécurité et d'ergonomie : Propre (matériel) – Patient – Sale (poubelles).
• Ouvrir aseptiquement le paquet de compresses stériles et les imbiber avec l'antiseptique
• Vérifier le reflux sanguin de la perfusion : ouvrir le débit de la perfusion au maximum, mettre la poche du soluté en déclive(plus bas que le point de ponction), vérifier au niveau du cathlon la présence d'un reflux sanguin, remettre la poche et le débit de la perfusion.
• Effectuer un lavage antiseptique des mains ou effectuer un traitement hygiénique des mains par frictions avec une solution hydro-alcoolique : hygiène des mains.
• Tenir le robinet du site d'injection de la perfusion en plaçant une compresse stérile imbibée d'antiseptique dessous.
• Fermer la voie d'injection du robinet avec une compresse stérile imbibée d'antiseptique.
• Enlever le bouchon avec une compresse stérile imbibée d'antiseptique.
Si le bouchon est difficile à dévisser, le desserrer avec une pince Kocher (clamp) propre, en mettant une compresse entre le bouchon et la pince Kocher.
• Ne pas recouvrir l'embout de la voie du robinet avec la compresse stérile imbibée d'antiseptique pour ne pas faire rentrer d'antiseptique dans la tubulure.
Les compresses imbibées d'antiseptique n'ont pas le but de désinfecter l'embout de la voie mais de prévenir une contamination et de protéger l'embout en cas de contact avec la peau ou autre chose n'étant pas stérile.
• Vérifier que la tubulure ou la seringue du produit à injecter soit purger, sinon, la purger.
• Manipuler l'embout de la tubulure avec une compresse stérile imbibée d'antiseptique.
Injection par seringue
• Adapter la seringue à la voie d'injection du robinet.
• Ouvrir la voie allant vers le patient et fermer la voie de la perfusion.
• Injecter doucement le produit.
• Refermer la voie d'injection et rouvrir la voie de la perfusion.
• Désadapter la seringue de la voie d'injection.
• Mettre un nouveau bouchon stérile en le manipulant avec une compresse stérile.
• Jeter et désinfecter le matériel.
• Effectuer un lavage simple des mains ou effectuer un traitement hygiénique des mains par frictions avec une solution hydro-alcoolique : hygiène des mains.
Injection par une poche pour perfusion
• Adapter l'embout de la tubulure en le manipulant avec une compresse stérile imbibée d'antiseptique.
• Ouvrir le robinet.
• Régler le débit de la perfusion.
• Clamper la perfusion quand le produit est administré.
• Refermer la voie d'injection.
• Désadapter l'embout de la tubulure en le manipulant toujours avec une compresse stérile imbibée.
• Mettre un nouveau bouchon stérile en le manipulant avec une compresse stérile.
• Jeter et désinfecter le matériel.
• Effectuer un lavage simple des mains ou effectuer un traitement hygiénique des mains par frictions avec une solution hydro-alcoolique : hygiène des mains.

Risque et complication
• Choc anaphylactique : réaction allergique.

Surveillances et évaluations
• Surveillance du point de ponction du cathéter.
• Surveillance du débit.
• Surveillance des réactions possibles du patient pendant et après l'injection.
Revenir en haut Aller en bas
 
soins infirmiers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vers une psychiatrie sans contention - André Laubscher, directeur des soins infirmiers à Genève
» Conflits dans le milieu professionnel : pressions et manipulations
» La position bouddhiste sur les questions délicates.
» Fédération d'Aide à la Santé Mentale : réaction à l'émission des Infiltrés
» IDE - Annexe 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Infirmier de Santé Publique  :: Espace des étudiant infirmier :: Cour et support théorique-
Sauter vers: