Infirmier de Santé Publique

Forum Algérien dédier aux Etudiants en Soins Infirmier
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

  L'aspiration gastrique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
habbas fatima
Supermoderateur
Supermoderateur


Nombre de messages : 20
Age : 21
Localisation : GUE DE CONSTANTINE ALGER
Date d'inscription : 24/04/2016

MessageSujet: L'aspiration gastrique   Sam 14 Mai - 0:59


Définition

L'aspiration gastrique permet d’aspirer et recueillir le contenu gastrique par une aspiration en gravité (au sac) ou active (manomètre de vide) sur une sonde gastrique à double courant.

Cadre législatif

Soin infirmier sur prescription médicale : art. R.4311-7 décret 2004-802 du 29/07/2004

Indications

Prévenir la dilatation de l’estomac.
Prévenir les inhalations des patients intubés.
Soins de la chirurgie digestive.
Empêche les vomissements.
Empêche de syndrome de Mendelson.
Eviter les tensions des sutures digestives.

Contre-indications

Présence d'une douleur intense lors de l'introduction de la sonde.
Lésion hémorragique et varices oesophagiennes.

Matériels

Système d’aspiration :
Aspiration active :
Prise murale de vide munie d’un manomètre.
Réceptacle à usage unique.
Tuyaux.
Raccord biconique.
Aspiration par gravité :
Sac de recueil.
Tuyau.
Raccord biconique.
Seringue de 60 mL avec un embout conique.
Stéthoscope.
Gants à usage unique.
Compresses non stériles.
Pansement absorbant type pansement américain.
Sonde de Salem à double courant (sonde équipé d'une prise d'air).
Nécessaire à l'hygiène des mains.

Réalisation du soin

Si le patient n'est pas porteur d'une sonde naso-gastrique, poser une sonde naso-gastrique (sonde de Salem à double courant).
Prévenir le patient, lui expliquer le soin.
Monter le système d'aspiration murale et le tester.
Effectuer un lavage simple des mains ou effectuer un traitement hygiénique des mains par frictions avec une solution hydro-alcoolique : hygiène des mains.
Mettre les gants non stériles.
Ouvrir l'embout de la sonde et le maintenir avec les compresses pour protéger si écoulement hors de la sonde.
Vérifier la bonne position de la sonde en injectant 40 mL d'air et en écoutant les borborygmes gastriques à l'aide du stéthoscope posé sur l'estomac.
Adapter la sonde naso-gastrique au raccord biconique puis au tuyau d'aspiration ou au sac en fonction de la prescription.
Régler la pression d'aspiration du manomètre : de 10 cmH2O à 30 cmH2O (aspiration douce).
Envelopper le raccord sonde nasogastrique-sonde aspiration dans un pansement absorbant (pansement américain) pour éviter les salissures car il y a un risque de fuite ou de désunion.
Jeter les gants, la seringue, les compresses.
Effectuer un lavage simple des mains ou effectuer un traitement hygiénique des mains par frictions avec une solution hydro-alcoolique : hygiène des mains.
Transmission : heure de mise en aspiration, type d'aspiration, pression d'aspiration, quantité du recueil, aspect.
Arrêt de l'aspiration

L'arrêt de l'aspiration se fait sur prescription médicale. Il peut être transitoire (lors d'une toilette, soin, examen) ou définitif.

Risques et complications

La sonde peut se boucher :
Vérifier le bon fonctionnement du manomètre.
On doit entendre le sifflement au niveau de la prise d'air quand l'aspiration est faible.
Injecter 10 à 20 ml d'eau ou d'air et réaspirer tout de suite.
Mobiliser un peu la sonde.
Contrôler le collectionneur : s'il est saturé, l'aspiration ne fonctionne plus.
La sonde est responsable d'escarres et de lésions :
Mobiliser la sonde chaque jour et changer le site de fixation.
Soins de nez quotidien.
Pansement.
Pharyngite – Mastoïdite : douleur à la déglutition, douleur à la gorge.
Soins de bouche répétés.
Anesthésie locale.
Perforation d'ulcère :
Diminuer l'aspiration.
Prescription médicale d'anti-acide ou de pansements gastriques.
Déshydratation : sensation de soif, sécheresse des muqueuses, pli cutané.
Faire le bilan des entrées et des sorties.
Contrôler le bilan hydroélectrolytique sanguin et urinaire.
Prescription médicale d'aérosols, humidificateur.
Perfusion.
Encombrement pulmonaire :
Surveillance de la température et du comportement du patient.
Prescription médicale d'un radiographie pulmonaire.

Surveillances et évaluations

Vérification de l'union du système, qualité de l'aspiration, réglage du manomètre.
Ne pas clamper le canal secondaire : il permet à l'aspiration le maintien de la pression atmosphérique et évite ainsi les traumatismes gastriques.
Quantité et aspect du liquide recueilli.
Revenir en haut Aller en bas
 
L'aspiration gastrique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» anneau gastrique déconseillé pour les grignoteurs ?
» Petite question au sujet de lanneau gastrique
» l'anneau gastrique ... pourquoi ? comment ?
» Le bypass gastrique sur le long terme
» Bienvenu LAUPRIS sleeve gastrique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Infirmier de Santé Publique  :: Forum généraux :: Présentation des membre-
Sauter vers: