Infirmier de Santé Publique

Forum Algérien dédier aux Etudiants en Soins Infirmier
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 les plaies

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Grele Feriel
modérateur
modérateur


Nombre de messages : 19
Age : 20
Localisation : saoula-alger
Date d'inscription : 30/04/2016

MessageSujet: les plaies    Mar 3 Mai - 15:27

Plaies
LA LOCALISATION DE LA PLAIE

• emplacement

Ex: face antérieur bras drt, maléole externe pied drt.

plaie_brulure

LE STADE DE L’ESCARRE

Méthode de classification des plaies selon NPUAD (National pressure ulcer advisory Panel )

Stade 1

La peau présente une rougeur qui ne blanchit pas à la pression. La lésion peut aussi se manifester par une décoloration de la peau, de la chaleur ou une induration

Ex : une rougeur au talon, au siège



Stade 2

Destruction superficielle de la peau.

Ex : une abrasion, une phlyctène ou une ulcération.



Stade 3

Destruction complète de la peau touchant le tissu sous-cutané.

Ex : ulcération profonde



Stade 4

Toute l’épaisseur de la peau est touchée avec destruction et nécrose importante atteignant les muscles, les os, les tendons ou les articulations. On retrouve souvent des tunnels associés.



LA MESURE DE LA PLAIE (LO X LA X P) = VOLUME EN CM3

• On peut utiliser des guides de mesure

• Utiliser un écouvillon pour la profondeur

• Inscrire la longueur par la largeur par la profondeur en cm

L’APPARENCE DES TISSUS (LIT DE LA PLAIE)

• Tissu nécrotique : noir, marron, rouge vin

• Fibrine : jaune, blanc

• Tissu de granulation : rouge framboise

plaie_fracture

LE TYPE D’EXSUDAT (ÉCOULEMENT)

• Quantité : en cm X cm

• Consistance : épaisse, fluide

• Odeur : évocatrice d’une surinfection bactérienne (culture)

• Couleur :

- Habituellement jaune pâle

- Vert en cas de prolifération

L’ASPECT DE LA PEAU AU POURTOUR

• Observer après le nettoyage

• Rougeur : évoque une extension de l’escarre, intolérance au pansement

• Traumatisée : arrachages répétés liés aux adhésifs

• Saine et ferme : signe de cicatrisation

• Hyperpigmentation, macération

• Normale, oedémateuse, induration

• Blanche, brillante, chaude, rouge

• Sèche, qui pèle, mince…

LA PRÉSENCE DE FISTULE OU DE TUNNEL

• Utiliser un écouvillon pour localiser

• Utiliser le cadran d’une horloge comme référence pour indiquer l’emplacement du tunnel

LA DOULEUR

• Évaluer la douleur et ou sensibilité spontanée à la pression

INFECTION

• Oedème, rougeur, induration, chaleur au pourtour de la plaie, odeur nauséabonde ou fétide

• ↑ et ou purulence de l’exsudat

• ↑de la douleur et de la sensibilité

CULTURE PAR ÉCOUVILLONNAGE

• Bien nettoyer la plaie avec une solution de chlorure de sodium à 0.9% (ou de l’eau stérile si on utilise de l’argent) avant de faire le prélèvement (pas une culture de l’exsudat mais de la plaie)

• Laisser sécher

• Utiliser un écouvilon (faire un 360 degrés sur 1 cm avec l’écouvillon en appuyant pour extraire du liquide de la plaie)
Revenir en haut Aller en bas
 
les plaies
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 3e petit chapelet de ferveur. Chapelet des saintes Plaies.
» Le Chapelet des Saintes Plaies
» Par les Saintes Plaies de Jésus
» Pluckley, les mouches, et les plaies d'Egypte
» Jésus parle à Marie-Madeleine des 6 PLAIES qui vont tomber sur le monde impie.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Infirmier de Santé Publique  :: soins infirmier-
Sauter vers: