Infirmier de Santé Publique

Forum Algérien dédier aux Etudiants en Soins Infirmier
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le risque suicidaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chaimaa Miloudi
Supermoderateur
Supermoderateur


Nombre de messages : 43
Age : 72
Localisation : Alger
Date d'inscription : 18/04/2016

MessageSujet: Le risque suicidaire   Ven 3 Juin - 14:44


Le risque suicidaire


Conduite d'un soignant face à un personne présentant un risque suicidaire

Face à un patient ayant des troubles dépressifs et présentant un risque suicidaire, l’équipe soignante à un rôle de soutien, d’écoute et de compréhension.

Les soins visent à réduire la souffrance morale, faire comprendre la nécessité du traitement et faire aussi accepter l’inconfort dû aux effets secondaires du traitement (pour éviter son arrêt).

Il faut instaurer une relation de confiance : répondre au questions, respecter les sentiments, sonner suites aux demandes, assurer le bien-être, être franc.

Ne pas exiger du patient plus qu’il ne peut faire, sous risque d’aggraver les sentiments de culpabilité et d’incapacité.


Soins infirmiers

Le suicide est l’état dans lequel un individu risque de se détruire de façon directe.

Objectifs

Pas de suicide.
Moins d’anxiété.
Exprimer sa souffrance et douleur morale.
Retrouve une sécurité intérieure.
Surveillances du matériel

Fermeture des fenêtres.
Mise sous clé de tous les produits dangereux et des médicaments.
Rangement des objets à risque : couteaux.
Surveillances du patient

Doit être efficace et discret afin que le patient ne se sente pas espionné car cela va augmenter son anxiété.
Surveillance accru le soir, la nuit et l’aube.
Etre attentif aux désirs du patient.
Surveillances de l’environnement

Choix de la chambre : étage, nombre de lit.
Evénement : lettre, visite, média.
Perturbation des autres patients.
L’écoute

L’écoute à pour but de diminuer l’anxiété et le risque suicidaire.
Beaucoup de tolérance aux propos.
Observation de toutes les modifications de l’humeur.
Se méfier des attitudes enjouées : “ tout va très bien…”
Surveillances du traitement

Surveillance des innocuités
Suveillance de la bonne prise du traitement.
Surveillance de la levée d’inhibition : apparaît entre le 6ème et le 12 ème jours du début du traitement. Evaluer le risque suicidaire.
La levée d’inhibition est le risque de passage à l’acte suicidaire après une semaine de traitement suite à un brusque inversion de l’humeur. Le patient a encore des symptômes dépressifs et à retrouver une force physique suffisante pour passer à l’acte.
Revenir en haut Aller en bas
 
Le risque suicidaire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le magnésium diminue le risque de diabète
» Un astéroïde géant risque de percuter notre planète en avril 2036
» Risque d'exclusion :S
» Remarque sur la kénose ! Le risque de cette spiritualité !
» "ce site risque d'endommager votre ordinateur"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Infirmier de Santé Publique  :: Forum généraux :: Présentation des membre-
Sauter vers: